24 septembre 2009

Adieux [ ? ]

Tu l'as remarqué, Ô Hôte Assidu, je ne suis guère plus une hôtesse digne de ce nom.

Monsieur Muse s'évapore peu à peu, Céloantropophane est partout à la fois, sans s'activer pour toa, et pour couronner le tout, je ne suis même pas sûre que cet état de non-disponibilité s'achève de sitôt.
.
Voilà pourquoi sans préambule plus long je préfère te dire au revoir.. .
J'avoue, ce n'est pas facile de faire ce que je fais trainer depuis quelque temps déjà. Mais je te dis au revoir, car nous nous reverrons...
Je pense qu'il vaut mieux fermer l'établissement avant de ne plus avoir le coeur aux divagations comptoiresques.
.
C'était bien, nous.
J'ai aimé te conter mes folies, j'ai aimé te rencontrer, j'ai aimé m'imaginer à n'en plus finir à quoi tu ressemblais.
J'ai aimé passer mon temps en ces plaines verdoyantes.
J'ai aimé ta présence, et notre jeu.
.
Ce n'est pas parce que je selle ma chariotte et que je repose une nouvelle fois l'enseigne poussiéreuse au pied de la porte, laissant libre entrée à ma Taverne au premier sac d'os venu, et que je pars vers l'horizon montagneux que tu ne me verras plus, Ô Fidèle !
Ce n'est même pas dit que je ne poserai plus mes miches sur un nouveau comptoir, mais pour le moment, je ferme.
Sagesse sagesse !
.
Allez, je pars pour une nouvelle vie ; tout en laissant ma patte chez toa, si tu le désires toujours, Ô Adoré !
.
A toa Super Divinité Potate, qui m'a fait connaitre tout ce joli monde qui compose ton réseau ;
A toa Princesse, avec qui j'ai partagé plus qu'un délire livresque ;
A toa Linda, qui fait des photos "staïle" de ta chaste personne, et quelle chaste personne !!! ;
A vous Seigneur Ogrichon, qui m'avez ouvert les yeux sur de nombreux points de débats, et qui m'avez poussé à la verve royale ;
A toa Emil, qui vide mes tonneaux de whisky ; Et a toa TsiTsi, qui doit supporter l'Ivrogne ;
A toa Beber, qui fut une rencontre étonnante car nous n'avons pas forcément beaucoup de centres d'intérêt, et pourtant... ;) ;
A toa Francesca, écrivaine passionnée et passionnante ;
A toa Ashenah, suprenante et envoutante homonyme ;
A vous les filles, auto-proclamées "bitchies", mais qu'on ne croit pas si sérieusement détestables ;
A toa Valentine, nouvelle venue un brin cinglée que je ne puis abreuver davantage ;
A toa Krissounours, Girino, Walkyrie, Abigaïl, vous qui avez quitté le navire alors que votre potentiel était, à mon sens, immense ;
A toa Ismy, mon tendre chevalier Noir,
A toa Drux.
A toa, qui fut de passage, à toa qui me suit peut-être depuis deux ans, à toa, anonyme qui préfère rester masqué...
.
A toa, Merci
Namarië...

9 commentaires:

David a dit…

en tout cas moi je te lâche point! j'ai ton phone, j'ai ton mail, alors imagine toi en portion géante de kiri, et moi, humble dieu du grand tout, en train de te courir aprés!

bon courage dans la vraie vie, elle sera toujours réjouissante pour tes proches qui sont vraiment chanceux d'avoir une personne telle que toi sous la mimine. j'espère un jour te croiser, et pas te mettre la mimine (voyons!), bonne route flamboyante amie du pas vrai monde qu'il est bien quand même!

Le Royaume d'Ashenah a dit…

bonne route à toi ma chérie, parce que la vie n'est pas toute tracée à l'avance et qu'elle est sinueuse, je te souhaite aussi une belle rencontre sur laquelle t'appuyer. Tu es une personne merveilleuse, je t'ai découverte au fil des articles et tu me manquera beaucoup, mais je penserai à toi, et je retournerai régulièrement visiter tes univers un peu fou.
bonne route mon homonymie!

VaLenTiNe a dit…

raaah bah nan!!! sans vouloir faire ma lesbienne (mais en fait je ne dis pas nan non plus), je veux que tu m'abreuves encore moi!!!

bah je te souhaite que du bonheur dans la vraie vie, elle peut être chienne mais aussi trop trop géniale! bisouche!

PetitChap a dit…

Chère Tavernière,

Je ne peux m'empêcher de sourire... Je me faisais cette réflexion il y a peu : les blogs résistent très mal aux deux mois estivaux. On lève le pied en juillet et en août, on se dit que c'est parce qu'on a autre chose à faire, mais en réalité, on est presque soulagé de cette absence...

Je pense que Le Chemin des aiguilles n'est pas loin de suivre le chemin que prend ta Belle Taverne... Je suis de moins en moins présente aussi, et ça vaut pour mon blog mais aussi pour les autres. La preuve : je découvre ce post que tu as publié il y a plusieurs jours... Désolée...

Je te souhaite plein de bonnes choses... Je me permettrai peut être de temps de t'envoyer un petit mail histoire de prendre de tes nouvelles, libre à toi d'y répondre... ;)

Je te fais ma traditionnelle bise... je t'en fais même deux !

Elbereth a dit…

>>> Très chère Potate ! Ne t'en fais point, je ne te lâche pas non plus ! Moins présente au monde parallèle ne signifie pas absente... Lâcher les clefs de ma propriété ne signifie pas être jamais hôtesse... héhé
Quant à ce qui est de te croiser en vrai... Un jour, tu le sais, un jour...

>>> Merci bôcoup Ashenah ! Je ne sais où va me conduire ce chemin que j'arpente, mais il m'y conduiras, sois en sûre ! Mais pas sans jamais revenir dans votre monde.

>>> Merki Valentine ! Je savais que parler d'abreuvations m'amènerait à ce genre de réponse !!! hihi.
Que du bonheur à toa aussi, fille trouée de partout !!! ;)

>>> Princesse, je ne sais si ce sont les mois de vacances, ou tout simplement l'impression d'avoir fait le tour des choses intéressantes à partager, mais le fait est là : si je continue, cette Taverne sera plus vide qu'une coquille vide ! (...)
C'est dommage pour le Chemin des Aiguilles, tu t'en sortais pas mal ! :p
En tout cas, j'espère ne pas perdre le contact, sincèrement.

Merci à vous.

Angèle et Ibid Norio a dit…

j'ai rencontré ton site par hasard...
Je pense que nous reviendrons
A bientot

Ismy a dit…

J'étais pas passé depuis longtemps (la vie réelle prend trop de place ^^) et quand je viens, c'est pour savoir que tu es partie. Je sais, j'ai beaucoup de retard, mais tu vas me manquer, paske t'es géniale et ce que tu fais aussi :)
56 millions de bizous virtuels chère Tavernière
et prends soin de toi ;)

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Orosse a dit…

Ô Déesse qui a déserté le pont de nos rencontres furtives, j'ai cherché ton adresse et n'ai trouvé que le vide.
Son souvenir m'avait quittée et pourtant j'étais persuadée de l'avoir retenu.
Alors je me suis confiée à l'ami Gogole, toujours présent, toujours fidèle, et il m'a aidée là où mes capacités intellectuelles me faisaient défaut.
Heureuse d'avoir retrouvé ta trace, mon sourire est tombé comme un oiseau se heurte à une fenêtre. Car tu n'es plus ici, et ce qui m'aurait rapprochée de toi, dans le fond, ne fait plus qu'agrandir une distance que je sous-estimais.
Vole donc, chère Reine, et que tes pas comme tes ailes te dévoilent de nouveaux horizons.
Je t'attendrai sagement, au gré de ma mémoire défectueuse, et je saurai me réjouir de ta réapparition tout comme j'ai pu m'attrister de ton départ.

Orosse ~ Pik4 ~ Plus simplement,
Flo.